Stimuler sa propre imagination puis celle du spectateur en transformant la matière et provoquer des effets perceptibles par les sens est un processus qui opère en profondeur.
Son action se déroule souvent de manière inattendue, parfois très rapidement, parfois progressivement. Le murissement d'une idée susceptible d'induire ces effets a quelque chose de mystérieux et de captivant.
Trouver les ingrédients qui engendrent ce mécanisme et les mettre en accord est une aventure passionnante.
C'est aussi une occasion unique de faire des rencontres et des découvertes dans un univers artistique d'une richesse inouïe.

Très jeune j'accompagnais mon grand père  pour " faire du bois". A l'ancienne, à la passe partout, à la cognée et au coin. La petie musique rythmée de la scie qui traverse un tronc et l'odeur suave du chataigner et un peu acre de l'acacia ont profondémént imprégné ma cervelle de gamin. L'envie de sculpter est alors venue presque naturellement. Cette alchimie sylvestre a laissé des traces bien ancrées.
J'ai donc une dette envers la forêt: elle m'a nourri, chauffé,abrité, meublé, puis elle m'a apporté une source d'imagination incommensurable.
Inlassablement j'essaie de traquer la quintessence viscérale qui se niche à l'intérieur de l'arbre.

Plus tard c'est la rencontre avec le cerf qui a éveillé dans mon travail la conscience animale qui sommeille en chacun de nous. Ce monstre élégant porteur d'imaginaire et de puissance qui nous abandonne chaque année ses bois au design raffiné.

En 2013 j'ai commencé à construire des installations avec de la roche magmatique. Son intérêt réside dans l'exploitation du potentiel expressif de ses couleurs. On peut s'en servir pour créer des surfaces et des volumes à la force chromatique saisissante.

Récemment j'ai pris une orientation plus polymorphe en revisitant des plâtres anciens.

C'est en détournant le sens des objets et en leur donnant une nouvelle dimension qu'on peut faire passer un message. Alors ce qui au départ peut paraître insignifiant, tout à coup interpelle et dans un ensemble prend forme.
Le tout devient alors plus que la somme des parties.
La combinaison de la sérendipité et du gestaltisme représente un moteur puissant dans la création.